rimal

Comment aller à Marrakech sans résider dans un riad. Le riad est le reflet même de l’histoire et de la culture marocaine. Les riads dans la médina de Marrakech comme Al Rimal sont décorés selon le style traditionnel marocain ce qui permet à ceux qui y résident de découvrir l’art de vivre marocain mais aussi les plaisirs du quotidien au Maroc grâce aux massages, au hammam, à la piscine et aux rayons de soleil dont on peut profiter en s’installant dans le patio. Le style de vie ou l’histoire du Maroc peut également être découverte à travers les multiples expositions qui se tiennent dans la ville et les évènements d’ordre culturel qui y ont lieu. L’un des évènements du paysage culturel marrakchi c’est le festival Awaln’art qui a lieu chaque année dans la ville ocre.

Awaln’art est le festival de l’art marocain, il touche tous les passionnés de l’art dans son ensemble quelque soit la forme qu’il prend. Toutes les facettes de la vie à Marrakech sont passées en revue. Awaln’art existe depuis 2006, c’est un évènement plutôt jeune mais qui a déjà acquis ses lettres de noblesse grâce au succès des précédentes éditions. L’objectif majeur de l’évènement était non seulement de devenir une référence dans le domaine mais aussi de promouvoir le potentiel et les capacités des jeunes artistes marocains qu’ils soient connus du grand public ou non. C’est justement une occasion que beaucoup d’artistes indépendants saisissent afin de faire connaitre leur travail et de rallier le public à leur cause. Les artistes profitent aussi de cet évènement pour se rencontrer et partager leurs expériences communes afin d’assurer des jours meilleurs à toute la profession et à eux-mêmes. On retrouve pendant ce festival des danseurs, des acrobates, des gens du cirque, des conteurs de rue etc. Comme nous l’avons déjà dit toutes les facettes de l’art sont mises en avant afin que ce potentiel riche et prometteur soit dévoilé au grand jour.

Le public est devenu fidèle à cet évènement, depuis six ans maintenant qu’il existe. Les visiteurs accourent de partout afin d’assister au foisonnement de l’art et de la culture traditionnelle marocaine. Les autorités locales ont compris l’importance d’un tel évènement et apportent leur soutien aux organisateurs en leur laissant l’accès libres aux rues de la ville où sont organisés la majorité des spectacles. L’édition la plus récente d’Awaln’art s’est tenue en juin 2011, du 8 au 12. Cinq jours pendant lesquels le public a pu s’émouvoir devant le talent des performeurs certains ont même été inspirés et ont décidé d’apprendre l’un ou l’autre des arts appréciés. Le succès de l’édition 2011 a une fois de plus prouvé la volonté que les organisateurs ont de faire de cet évènement une référence à l’échelle internationale. Le résultat c’est un monde féerique, plein de couleurs, plein de beauté et d’enthousiasme. Parmi les fidèles participants de cet évènement on peut citer les acrobates de Tanger, le théâtre nomade, le cirque de shemsy, des groupes qui ont permis à Awaln’art de mûrir et d’acquérir ses lettres de noblesse. Avec le temps et les éditions, d’autres participants se sont associés à l’évènement qui devient de plus en plus populaire et grand chaque année. Désormais on peut compter parmi les partenaires le festival du rire mis en place par le comédien marocain Jamel Debbouze. A quand l’édition 2012, nous avons hâte, car elle sera splendide et pleine de surprises.